Tests d'éligibilité à la Fibre
Eligibilité SFR TESTER
Eligibilité SFR TESTER
Eligibilité Fibre Bouygues TESTER
Eligibilité FTTH Free TESTER
Eligibilité RED SFR TESTER
Eligibilité Fibre Sosh TESTER

Anjou Numérique le réseau public (RIP) en Maine-et-Loire (49) exploité par Anjou Fibre (TDF)

Anjou NumériqueLe Syndicat Mixte Ouvert (SMO) Anjou Numérique constitué en Juillet 2015 rassemble le département du Maine-et-Loire (49), les communautés de communes ainsi que les communautés d’agglomération de Cholet, de Saumur et des Mauges. Celui-ci est en charge de déployer le réseau d’initiative publique en fibre optique.

L’aménagement en Très Haut Débit du Maine-et-Loire, et notamment en zone rurale a été confié à Anjou Fibre, filiale du groupe TDF en Janvier 2018 dans le cadre d’une Délégation de Service Public (DSP) de 25 ans qui comprend la construction, l’exploitation et la maintenance du réseau.

Objectif du RIP

  • 100% de raccordements en fibre optique d’ici 2022
  • En 5 ans l’installation de 220 000 prises FTTH, et le déploiement de 13 000 km de fibre optique.

En attendant la fibre optique pour tous en 2022, le Syndicat Anjou Numérique propose une aide à l’équipement en haut débit internet, avec un remboursement de 80% des frais d’achat et d’installation (jusqu’à 400€), pour les connexions par voie hertzienne à savoir la Wifimax, la 4G fixe ou encore par le satellite.

Dates de déploiement

  • 2018 : 12 755 prises éligibles
  • 2019 : 55 656 prises éligibles
  • 2020 : 54 612 prises éligibles
  • 2021 : 53 239 prises éligibles
  • 2022 : 42 716 prises éligibles

Carte du RIP en Maine-et-Loire

Carte de déploiement sur le réseau public Anjou THD déployé par Anjou Fibre – Crédits : Anjou Fibre – Montage fibre.guide

Financement

Ce projet d’aménagement pour 100% des foyers initié par le Syndicat Mixte Ouvert Anjou Numérique s’élève à 324 millions d’euros. Celui-ci est cofinancé par  les acteurs suivants :

  • l’opérateur d’infrastructures TDF
  • le département Maine-et-Loire : 6,6 millions d’euros
  • l’État : 24,4 millions d’euros
  • la région Pays de la Loire : 5,4 millions d’euros

Soit une participation publique de 36,4 millions d’euros.

Historique du RIP

  • 2002 : Début du développement des réseaux Haut Débit avec la première Délégation du Service Publique (DSP) Melisa Infrastructures
  • 2007 : Lancement de Melisa Territoires pour étendre la présence du RIP. Les deux réseaux sont exploités par l’opérateur d’infrastructures Axione. Simple réseau passif en fibre optique avec 47 points de présence à travers le territoire du Maine-et-Loire, le réseau Melisa représente sur le département aujourd’hui 950 km de fibre optique. 46 000 foyers raccordés au réseau et 62 millions d’euros investis en patrimoine public.
  • Juillet 2015 : Création du SMO Anjou Numérique
  • Mars 2017 : Lancement de la consultation de Délégation de Service Public
  • Janvier 2018 : Attribution de la délégation au Groupe TDF
  • Mars 2018 : Signature du contrat de Délégation de Service Public (DSP) pour 25 ans
  • 4e trimestre 2018 : Premier déploiement de la fibre optique
  • 4e trimestre 2018 : Lancement des premiers travaux en zone RIP
  • 1er semestre 2019 : Commercialisation des premières prises FTTH
  • 2nd semestre 2022 : Fin prévue de la commercialisation

Liens utiles

Commentaires (2)
  1. Aude

    Bonjour,
    Pourriez vous m’indiquer si le dégroupage d’un FAI(ex:Bouygues)est techniquement assujetti au déploiement de la fibre FTTH

  2. Simon

    Bonjour,
    Non, cela n’a rien à voir.
    De plus, une fois la fibre optique déployée et les opérateurs présents sur le réseau, il n’auront plus d’intérêt à s’intéresser à l’ADSL, et donc au dégroupage des NRA.

Postez un commentaire