Tests d'éligibilité à la Fibre
Eligibilité SFR TESTER
Eligibilité SFR TESTER
Eligibilité Fibre Bouygues TESTER
Eligibilité FTTH Free TESTER
Eligibilité RED SFR TESTER
Eligibilité Fibre Sosh TESTER
fibre
Le 16 juin 2020 - Postez un commentaire

Un retard d’un million de prises FTTH est observé cette année selon une étude d’impact du Coronavirus sur la filière fibre, demandée par la fédération Infranum regroupant les industriels du secteur.

Les impacts liés au Covid-19 sur la filière infrastructures numériques et sur le déploiement de la fibre ont été analysés par les cabinets EY et Tactis. La fédération Infranum, qui alarmait déjà sur les effets de la crise sanitaire sur la filière, avait mandaté cette étude le mois dernier.

« La machine ne s’est pas arrêtée, assure Etienne Dugas, le président d’InfraNum. Nous nous sommes battus pied à pied, avec l’aide du gouvernement. Après être tombés, au plus bas du plus bas, fin mars, à 30 % du rythme nominal, nous avons pu remonter dès avril. »

Les résultats de l’étude ont été présentés ce 15 juin, et débouchent sur 7 axes pour accélérer la reprise de la filière qui a été fortement impactée ces derniers mois.

Des conséquences économiques dans la filière fibre

La filière a dû faire face à de nombreuses problématiques (trésorerie, équipements, autorisations…) et l’ensemble des acteurs est touché par une baisse conséquente du chiffre d’affaires de 36% en moyenne pendant le confinement, des difficultés de trésorerie pour 30% des entreprises,  des surcoûts conséquents dus aux retards de déploiement et à la mise en place des mesures barrières (environ 20% pendant le confinement et 14% actuellement).

Un retard de déploiement d’un million de prises FTTH

Les déploiements ont connu un ralentissement brutal pendant le confinement avec un prévisionnel de 4,3 millions de prises déployées cette année, alors que l’année 2020 en prévoyait 5,3 millions. Les objectifs du Plan France THD connaissent donc plusieurs mois de retard par rapport aux objectifs initiaux.

7 leviers pour accélérer la reprise

En conséquence, rattraper partiellement ce retard est possible si différentes mesures seront prises par l’Etat, les collectivités locales et les parties prenantes. 7 axes ont été identifiés :

  1. Activer des « niches » de gains d’efficacité non couvertes par la loi ELAN pour compenser la baisse de productivité engendrée par le respect des gestes barrières
  2. Mettre en place des actions « coup de poing » dès cet été pour reconstituer l’outil de production nécessaire à la poursuite du déploiement fibre et au raccordement
  3. Etudier la prise en compte des impacts économiques en concertation avec les acteurs publics et privés, et via des mesures d’allègement de charges prises par l’Etat
  4. Soutenir financièrement les acteurs de la filière, et tout particulièrement les TPE/PME pour lesquels le maintien du niveau de trésorerie est à risque
  5. Apporter le « bon haut débit » pour tous d’ici fin 2020 pour mettre fin aux inégalités d’accès entre les foyers et entreprises
  6. Reconnaître la filière comme « essentielle » pour permettre la poursuite des déploiements en cas d’un reconfinement
  7. Accompagner la transformation numérique des entreprises et administrations pour renforcer leur résilience et les ramener vers la croissance
Postez un commentaire