Tests d'éligibilité à la Fibre
Eligibilité SFR TESTER
Eligibilité SFR TESTER
Eligibilité Fibre Bouygues TESTER
Eligibilité FTTH Free TESTER
Eligibilité RED SFR TESTER
Eligibilité Fibre Sosh TESTER
infranum
Le 6 mai 2020 - Postez un commentaire

La fédération InfraNum lance une étude d’impact de la crise Covid-19 sur la filière des infrastructures numériques. Elle vient de confier la réalisation de cette vaste étude aux cabinets Ernst & Young associé à Tactis. Les résultats sont attendus à la fin du mois.

InfraNum regroupe plus de 200 entreprises et a pour objectif de soutenir l’aménagement numérique et le développement des usages sur les territoires. A travers cette étude d’impact, la fédération souhaite « évaluer l’ampleur des besoins et les modalités de la relance pour l’ensemble des acteurs concernés » pour proposer un « véritable plan de réorganisation de la filière dans le but de reconstruire autrement : vers plus de résilience et de développement durable ».

La filière devra faire face à des problèmes qui persisteront

La filière ne s’est jamais arrêtée malgré la crise sanitaire. L’ensemble des acteurs se sont mobilisés, mais de nombreux problèmes sont tout de même apparus et risquent de perdurer même après la fin du confinement. La fédération souligne notamment une baisse d’activité et de rentabilité, des surcoûts de production pour une prise fibre, et la menace sur l’activité de nombreuses TPE et PME.

InfraNum souhaite donc que les télécommunications et leurs infrastructures doivent faire l’objet de mesures précises, dans le cadre du plan de relance de l’économie française dévoilé en septembre 2020 par le ministre de l’économie. C’est pourquoi la fédération a décidé de lancer une étude d’impact en deux phases :

  • un diagnostic et des perspectives de la situation économie des acteurs de la filière
  • des propositions concrètes et chiffrées pour un plan de relance adapté

Selon le président d’InfraNum, « La filière des infrastructures numériques doit prendre toute sa place dans le cadre du futur plan de relance de l’économie française. Pour cela, la fédération soumettra ses propositions à l’État début juin ».

Les résultats sont attendus pour la fin du mois de mai.

Postez un commentaire