Tests d'éligibilité à la Fibre
Eligibilité SFR TESTER
Eligibilité SFR TESTER
Eligibilité Fibre Bouygues TESTER
Eligibilité FTTH Free TESTER
Eligibilité RED SFR TESTER
Eligibilité Fibre Sosh TESTER
ADF
Le 10 avril 2020 - Postez un commentaire

L’Assemblée des Départements de France (ADF) qui rassemble les départements, souhaite la reprise du déploiement des réseaux fixes et mobiles de télécommunications.

Les réseaux de télécommunications fixes et mobiles, en cette période de crise sanitaire, tiennent une place essentielle selon l’ADF. Les communications d’urgence, le télétravail vital dans la continuité du secteur public comme du privé, mais aussi la continuité pédagogique des soins, le divertissement et le lien social, sont de nombreux usages liés aux télécommunications.

Des conséquences majeures dues au confinement

Mais l’ADF souligne que les mesures de confinement ont des conséquences majeures sur le déploiement des réseaux de fibre optique FTTH et des nouveaux sites mobiles, « l’ensemble de l’organisation mise en place par l’ensemble de la filière télécom avec le soutien de l’Etat et des collectivités étant parfois profondément déstabilisé ».

Le rythme de production des sites mobiles et de lignes de fibre optique est alors fortement diminué.

La filière rencontre de nombreuses difficultés

L’ADF souligne le ralentissement de moitié des capacités de travail des bureaux d’étude, une instruction des demandes travaux parfois à l’arrêt mais aussi une capacité de nouveaux déploiements en décoirssante et réduite à un quart par rapport au rythme habituel. Les raisons sont multiples : des accès plus difficiles aux services administratifs, d’approvisionnement, de déplacements et d’hébergements, mais aussi l’arbitrage entre poursuite d’activité et recours au chômage partiel.

> THD : plus de 4,8 millions de locaux rendus éligibles durant 2019

Même si les déploiements FTTH et mobiles sont maintenus dans la mesure du possible pour éviter un arrêt total, l’ADF estime qu’il faut être vigilant sur l’impact de ralentissements des chantiers de redéploiement des équipements mobiles, sur la période actuelle de confinement mais également après.

L’arrêt de l’activité risque de déstabiliser la filière

L’Assemblée des Départements de France rejoint la fédération InfraNum en estimant que l’arrêt durable de l’activité menacerait tout autant la réussite des objectifs de déploiements que le maintien en plein état de fonctionnement des réseaux actuellement déployés.

Elle souligne que cette situation de blocage risque « d’empêcher la réussite des efforts de rattrapage des déploiements pour réduire la fracture numérique », tout en faisant « perdurer des inégalités territoriales et sociales ».

> Les recommandations de l’Avicca aux opérateurs

Des mesures pour faciliter la reprise des chantiers et continuer la production

L’ADF, avec les départements, souhaite que le Gouvernement mette en oeuvre les mesures pour permettre de faciliter la reprise des chantiers de déploiements. Elle encourage par ailleurs les opérateurs à continuer la production en s’assurant de la protection et la sécurité de leurs salariés et sous-traitants.

L’Assemblée appelle donc « toutes les collectivités à faciliter la continuité du déploiement des réseaux FttH et mobile, dans la mesure de leurs moyens ».

Postez un commentaire