Tests d'éligibilité à la Fibre
Eligibilité SFR TESTER
Eligibilité SFR TESTER
Eligibilité Fibre Bouygues TESTER
Eligibilité FTTH Free TESTER
Eligibilité RED SFR TESTER
Eligibilité Fibre Sosh TESTER
arcep
Le 15 janvier 2021 - 1 Commentaire

Le taux d’adoption du très haut débit continue d’augmenter en France : l’Arcep a enregistré une hausse d’1 million d’abonnés au THD sur le troisième trimestre 2020.

Au 31 septembre 2020, 3 millions d’habitants sont abonnés à une offre FTTH en France, soit 1 million de plus par rapport au deuxième trimestre 2020. Cela ramène ainsi à 9,3 millions le nombre d’accès ouverts en fibre optique de bout en bout, soit 42% des 22,3 millions de locaux éligibles en FTTH.

Le régulateur des télécoms indique aussi qu’en parallèle, le nombre d’abonnements sur le réseau cuivre DSL diminue de plus en plus fortement. Au T3 2020, la baisse a été de 2,2 millions d’abonnements.

Une nette progression du FTTH dans les abonnements THD

Parmi les 30,3 millions d’habitants disposant d’un accès internet, l’Arcep indique que 45% bénéficient d’une connexion en Très Haut Débit (+9 points en un an), dont 68% sont sur du FTTH (+8 points en un an). 53% utilisent encore une connexion sur le réseau cuivre, mais cette part perd progressivement en importance.

arcep evolution abonnements THD

Répartition des technologies d’abonnement internet au 30 septembre 2020 / Source : Arcep

Commentaires (1)
  1. Gael

    l’arcep comme tout les bidules ou sont concentré des hauts fonctionnaires ne remplie pas sa mission comme elle le devrait.
    Par exemple si vous êtes en limite de commune et raccordé a un central dans une commune voisine où l’opérateur est différent de celui désigné pour votre commune, elle n’a rien prévu, son service consommateur est lamentable il répond a coté de la demande pour ne rien faire, si vous vous adressez aux grand chefs il ne répondent pas …

    Cela fait 3 ans que mon lotissement n’est pas raccordé a la fibre, en aucun cas pour des problèmes techniques mais a cause de problèmes bureaucratique de limites de communes et d’opérateur unique que l’arcep ne veut pas traiter alors que c’est une conséquence directe de ses lacunes dans la supervision de la fibre.

    Bref elle se moque totalement de l’utilisateur final.

Postez un commentaire