Tests d'éligibilité à la Fibre
Eligibilité SFR TESTER
Eligibilité SFR TESTER
Eligibilité Fibre Bouygues TESTER
Eligibilité FTTH Free TESTER
Eligibilité RED SFR TESTER
Eligibilité Fibre Sosh TESTER
Le 14 septembre 2020 - Postez un commentaire

Le déploiement de la fibre optique en Seine-et-Marne en est à mi-parcours et les raccordements n’ont quasiment pas été retardés, selon la directrice générale de Seine-et-Marne THD qui a accordé une interview au journal local le Moniteur.

Le syndicat mixte ouvert Seine-et-Marne Numérique a attribué une délégation de service public à Covage pour construire, exploiter et commercialiser le réseau public Sem@fibre77 via la société Seine-et-Marne THD.

425 communes du département de la Seine-et-Marne (77) soit 300 000 foyers, seront couverts d’ici 2023 par Sem@fibre77.

250 communes raccordées dans le département

Avec plus de 150 000 prises FTTH déployées, Laetitia Marceau, directrice générale de Seine-et-Marne THD, indique : « Nous en sommes actuellement à la moitié du déploiement ». Environ 50 000 foyers, dans 250 communes sont ainsi éligibles aux offres fibre des fournisseurs d’accès internet.

Une fin de déploiement prévue pour 2023

Ce sont au total 258 millions d’euros qui ont été investis pour ce projet de déploiement. A l’origine, la fin de couverture FTTH du département devait être pour l’année 2029 puis le calendrier a été accéléré pour l’année 2026.

C’est maintenant l’année 2023 qui a été définie pour terminer le projet : « Désormais nous sommes en mesure de finaliser notre mission en 2023, soit avec 7 ans d’avance sur le calendrier initial ».

Un foyer sur trois est abonné à Sem@fibre77

Toujours selon Laetitia Marceau, un foyer sur trois aurait choisi de se raccorder au réseau public. « Nous dépassons les 50 000 clients sur notre parc abonnés, et le taux de pénétration atteint plus de 90 % sur certaines communes, qui sont moins bien loties en termes de débits et donc très en attente » indique-t-elle.

Les raccordements n’ont pas été retardés par la crise

Enfin la directrice générale de Seine-et-Marne THD assure que « Seine-et-Marne Numérique et Seine-et-Marne THD sont parvenus à rester complètement organisés durant la crise ».

Selon elle, « Les collaborateurs chargés d’assurer la continuité des opérations ont été équipés et sont intervenus » malgré quelques complications début mars. Désormais « l’activité de raccordement reprend de plus belle » et « elle devrait connaître une accélération sur tout le second semestre », se réjouit-elle.

Postez un commentaire