Tests d'éligibilité à la Fibre
Eligibilité Orange TESTER
Eligibilité SFR TESTER
Eligibilité Fibre Bouygues TESTER
Eligibilité FTTH Free TESTER
Eligibilité RED SFR TESTER
Eligibilité Fibre Sosh TESTER
knet logo
Le 7 février 2024 - Postez un commentaire

L’opérateur alternatif de fibre optique K-Net a été placé en redressement judiciaire. La décision a été publiée ce mardi dans le bulletin officiel des annonces civiles et commerciales (Bodacc).

Ce mardi 6 février, le Tribunal de commerce de Bourg-en-Bresse a ouvert une procédure de redressement judiciaire contre l’opérateur fibre K-Net, appartenant au groupe Kwaoo.

L’opérateur alternatif présent dans plus de 50 réseaux publics (RIP) en France est en difficulté depuis deux ans et peine à remonter la pente. Et cette ouverture de procédure de redressement judiciaire vient avec une « date de cession des paiements le 04 décembre 2023 ».

En difficulté depuis 2022

K-Net existe depuis 2010 et a rapidement pris de l’ampleur dans le paysage français des télécoms. Il est aujourd’hui présent sur de nombreux RIP sur le territoire, dont ceux d’Axione, Altitude Infra et le SIEA (Ain), et compte plus de 100 salariés.

Mais même si un redressement judiciaire ne signifie pas automatiquement l’arrêt total des activités, l’aventure K-Net pourrait bientôt prendre fin. D’après Hugues Voiturier, le fondateur de MilkyWan, sur X, cette procédure pourrait être le « chant du cygne » de l’opérateur alternatif, et donc signifier

Il faut dire que depuis 2022, la société a connu de grandes difficultés externes ainsi que de nombreuses pannes techniques qui ont mis à mal son activité. Et une fois ces problèmes résolus, des obstacles internes se sont immiscés dans les roues de l’opérateur, venant lourdement impacter son bon fonctionnement.

Si la situation actuelle semble peu en faveur de K-Net, son fondateur Frank Bisetti se montre « optimiste sur le devenir de la société car le plus dur a déjà été fait » et la procédure va « permettre de poursuivre et accélérer cette restructuration », comme il l’a indique sur le forum de Caps Services.

Quel sort pour K-Net ?

Reste à voir ce que l’avenir réserve pour l’opérateur alternatif. Soit l’entreprise parviendra à surmonter la procédure d’elle-même, soit elle devra cesser toute activité, soit une autre entreprise le rachètera pour poursuivre les activités.

Postez un commentaire