Tests d'éligibilité à la Fibre
Eligibilité SFR TESTER
Eligibilité SFR TESTER
Eligibilité Fibre Bouygues TESTER
Eligibilité FTTH Free TESTER
Eligibilité RED SFR TESTER
Eligibilité Fibre Sosh TESTER
arcep
Le 26 novembre 2021 - 1 Commentaire

Meilleur contrôle des interventions, respect des processus, remise en conformité des infrastructures dégradées… L’Arcep annonce un nouveau plan d’action pour améliorer la qualité des réseaux en fibre optique.

La filière fibre rencontre plusieurs problématiques comme des utilisateurs débranchés, des dégradations d’armoires de rue, des déconnexions temporaires, ou encore des difficultés de raccordement en fibre optique. C’est pourquoi l’Autorité de régulation des télécoms vient de faire un point d’étape des travaux avec les opérateurs, et publie également un plan d’action.

Point d’étape

L’Arcep fait le point sur les travaux menés par le groupe de travail « Exploitation FTTH » depuis 2019, et invite les opérateurs à faire aboutir au plus vite les actions adoptées dans la « Feuille de route qualité » de 2020.

Celle-ci avait été adoptée en mars 2020 et prévoyait notamment, avant la fin 2020 :

  • la signature de nouveaux contrats de sous-traitance des OI (contrats STOC) qui visent à renforcer la qualité des interventions des opérateurs ;
  • la systématisation d’un compte-rendu photo pour chaque intervention permettant un contrôle de l’état des différents points du réseau, avant et après chaque intervention.

Mais plusieurs opérateurs ont pris du retard dans ces deux projets et l’Arcep estime que cette situation est difficilement compréhensible : « il est aujourd’hui nécessaire que les actions prévues dans cette feuille de route aboutissent au plus vite. »

C’est pourquoi elle publie ce jour un plan d’action complémentaire pour l’amélioration de la qualité de l’exploitation FTTH.

Plan d’action

L’Arcep avait lancé une consultation publique en décembre 2020 sur les modalités techniques et tarifaires de la réalisation des raccordements à la fibre et une trentaine d’acteurs y ont contribué. Cela a permis au gendarme des télécoms de proposer un nouveau plan d’action composé de trois grands axes :

  • Mieux contrôler les interventions : via la mise en place d’un outil interopérateurs de notification en temps réel des interventions mais aussi via une analyse automatique des comptes-rendus photo (par exemple en utilisant l’intelligence artificielle) ;
  • Mieux contrôler le respect des processus en limitant les rangs de sous-traitance et en renforçant la formation des intervenants ;
  • Remettre en conformité les infrastructures les plus dégradées.

L’Arcep lance par ailleurs deux nouveaux groupes de travail pour assurer la réalisation de tous les raccordements et fluidifier les processus quand il y a un changement d’opérateur. Ces groupes porteront notamment sur la définition des modalités permettant la réalisation des raccordements non-standards, mais aussi sur la conception d’un guide à destination des particuliers sur les droits et devoirs des futurs abonnés.

Commentaires (1)
  1. Jean Pierre Bonicel

    Bonjour,
    Il serait hautement souhaitable que les travaux d’objectif Fibre concernant les Guides pratiques et en particuliers les guides relatifs aux raccordement d’abonnés ainsi que tous les travaux d’Objectif Fibre relatifs à la formation soient pris en compte car ils le sont très peu, y compris par tous ceux qui devraient les prendre en compte en tout premier lieu.
    Sur ce point les réponses à la consultation de l’ARCEP sur le raccordement d’abonnés en est une illustration parfaite.
    Restant à votre disposition pour toute information complémentaire
    Cordialement.

Postez un commentaire