Tests d'éligibilité à la Fibre
Eligibilité SFR TESTER
Eligibilité SFR TESTER
Eligibilité Fibre Bouygues TESTER
Eligibilité FTTH Free TESTER
Eligibilité RED SFR TESTER
Eligibilité Fibre Sosh TESTER
infranum
Le 10 décembre 2020 - Postez un commentaire

La migration du cuivre vers la fibre dans les RIP se précise en France avec l’attribution des deux premiers statuts de « zone fibrée » par l’Arcep.

Le déploiement de la fibre dans les réseaux d’initiative publique s’accélère et le cuivre est de plus en plus abandonné. L’attribution des deux premiers statuts « zone fibrée » par le régulateur des télécoms représente une étape essentielle de la transformation numérique, selon InfraNum. Ces status de « zone fibrée » ont été attribués pour 23 communes du département de la Loire (42) et 51 communes de l’Aisne (02).

La migration du cuivre vers la fibre s’accélère

Comme le souligne InfraNum dans son communiqué : « le statut de zone fibrée est une composante essentielle de la migration du cuivre vers la fibre ». Ce statut permet de certifier un territoire où la fibre a été intégralement déployée, montrant alors l’abandon total du cuivre.

Une bonne initiative de la part de l’Arcep pour InfraNum, car elle souligne la montée en puissance des déploiements FTTH dans les zones de réseau d’initiative publique. Mais cette initiative doit continuer à gagner en importance pour accélérer la migration du cuivre vers la fibre dans l’Hexagone.

Pour InfraNum, l’obtention d’un statut « zone fibrée » devrait pouvoir :

  • « Déclencher automatiquement des mécanismes économiques incitatifs (régulation tarifaire du cuivre sur une zone fibrée) ;
  • Mieux valoriser les territoires labellisés, par l’accès à des outils de communication soutenus à l’échelle nationale ;
  • Réduire au maximum le maintien de 2 réseaux en même temps, en assurant le transfert rapide du cuivre vers la fibre pour les immeubles déjà existants ;
  • Sécuriser la pérennité du nouveau réseau fibre, en tant que service universel, par un financement anticipé de son maintien et de son évolution dans le temps. »
Postez un commentaire