Tests d'éligibilité à la Fibre
Eligibilité SFR TESTER
Eligibilité SFR TESTER
Eligibilité Fibre Bouygues TESTER
Eligibilité FTTH Free TESTER
Eligibilité RED SFR TESTER
Eligibilité Fibre Sosh TESTER
Altitude Infrastructure
Le 16 septembre 2020 - Postez un commentaire

Ce mardi 15 septembre, Altitude Infrastructure a dévoilé son plan pour accélérer le déploiement de la fibre en France. La société prévoit un investissement de plus de 2,5 milliards d’euros dans les 3 années à venir pour ce faire.

Le déploiement de la fibre optique est une priorité pour le gouvernement français et une nécessité pour les entreprises. Et Altitude Infrastructure l’a bien compris. Pour relancer les activités de déploiement suite au ralentissement dû à la crise sanitaire de la Covid-19, le groupe Altitude prévoit plus de 2,5 milliards d’euros d’investissement.

Le 5ème opérateur de télécommunication français a annoncé avoir levé 500 millions d’euros en fonds propres et en dette junior pour soutenir les activités de sa filiale Altitude Infrastructure. Ce montant est le résultat d’une croissance régulière depuis 10 ans et de l’acquisition récente de Kosc.

Altitude Infrastructure va dynamiser son réseau dédié aux entreprises

En ce qui concerne son réseau FTTH, comprenant 17 réseaux d’initiative publique et plus de 3 millions de prises, la société prévoit un investissement supplémentaire pour améliorer l’accès à la fibre des entreprises. Cet investissement reposera sur la levée de fonds réalisée cette année et se fera en collaboration avec la société Kosc.

« Pour réussir la digitalisation des entreprises françaises, il est essentiel de déployer vite un réseau de fibre optique adapté aux besoins des entreprises sur l’ensemble du territoire. Cette levée de fonds nous permet de mobiliser 2,5 milliards d’investissements sur trois années. Notre ambition pour Altitude est de développer, via Kosc, des solutions qui répondent aux exigences spécifiques des entreprises. » — Dorothée Lebarbier, Directrice Générale du Groupe Altitude.

Les transactions seront soumises aux autorités de régulation et de la concurrence et devraient être finalisées d’ici fin 2020.

Postez un commentaire