Tests d'éligibilité à la Fibre
Eligibilité SFR TESTER
Eligibilité SFR TESTER
Eligibilité Fibre Bouygues TESTER
Eligibilité FTTH Free TESTER
Eligibilité RED SFR TESTER
Eligibilité Fibre Sosh TESTER
Le 26 juin 2020 - Postez un commentaire

Ce jeudi 25 juin s’est tenu l’Observatoire du Très Haut Débit 2020, organisé par InfraNum. Le constat suivant a été dressé : l’objectif 2022 est remis en cause suite au retard accumulé durant la crise sanitaire du Covid-19.

Dans son compte-rendu de l’Observatoire du THD 2020, qui a rassemblé plus de 800 participants, InfraNum mesure l’impact qu’a eu le confinement dans le déploiement de la fibre en France. Résultat : 1,5 million de prises FTTH de retard.

L’objectif 2022 du Plan France THD visant à raccorder 80% des français à la fibre ne sera pas réalisable, et va ainsi devoir être modifié au vu du retard accumulé.

1,5 million de prises FTTH de retard

La crise sanitaire aura largement entamé les capacités de production de l’année 2020 (- 1 million de prises sur les 5,3 millions prévues) et 2021 (- 500 000 prises). Par ailleurs, selon le dernier référentiel de l’Arcep, le régulateur des télécoms, il y aurait 5 millions de logements supplémentaires à raccorder, soit 42,4 millions d’ici 2025. Il reste donc près de 23 millions de foyers à raccorder au THD.

Les objectifs visés pour 2022 seront donc très difficiles à atteindre pour les acteurs de la filière fibre, malgré le pic de déploiement attendu la même année avec la forte progression dans les réseaux d’initiative publique en 2021.

C’est pourquoi InfraNum souhaite mettre en place plusieurs mesures visant à rattraper ce retard et mener à bien le déploiement FTTH en France.

InfraNum identifie des leviers pour rattraper ce retard

La fédération a établi plusieurs leviers qui permettraient aux acteurs de la fibre de rattraper le retard cumulé lors du confinement.

Parmi ces leviers, on retrouve une demande de financement supplémentaire auprès de l’État d’un montant de 400 millions d’euros. Financement qui permettrait d’éviter d’exclure 1,4 million de foyers du THD.

InfraNum souhaiterait également enlever un certain nombre de freins opérationnels et réglementaires, comme les appuis communs avec Enedis ou et le mode STOC. Cela rendrait les déploiements plus rapides et pourrait rattraper une partie du retard.

L’État reconnaît que des actions visant à faciliter les déploiements pour les entreprises sont à mettre en place : il faut « aider les entreprises à pouvoir déployer. Par exemple, en faisant des avances sur subvention pour soutenir les entreprises en difficulté, comme nous l’avons déjà fait » souligne Julien Denormandie, le Ministre auprès de la ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales.

Postez un commentaire