Tests d'éligibilité à la Fibre
Eligibilité SFR TESTER
Eligibilité SFR TESTER
Eligibilité Fibre Bouygues TESTER
Eligibilité FTTH Free TESTER
Eligibilité RED SFR TESTER
Eligibilité Fibre Sosh TESTER
Bouygues Télécom
Le 20 février 2020 - Postez un commentaire

Bouygues a publié ses résultats de l’année 2019. Sa filiale Bouygues Télécom poursuit une bonne dynamique et officialise ses deux projets d’envergure sur la fibre.

Déjà au troisième trimestre de l’année passée, l’opérateur avait eu de très bons résultats qui montraient une forte croissance au niveau de ses offres fibre FTTH (fibre jusqu’à l’abonné). Cela a continué au quatrième et dernier trimestre, pour dépasser le million de clients sur la fibre optique.

En novembre 2019, l’opérateur cherchait 2 milliards d’euros afin de financer deux projets liés à la fibre, les projets Saint Malo et Astérix. Il lance à présent ces deux projets.

Le projet Saint Malo, pour relier ses antennes mobiles et des entreprises

Ce projet d’environ 1 milliard d’euros sur 7 ans, vise à déployer une infrastructure nationale de fibre optique (FTTA et FTTO) pour répondre à la croissance des usages data sur ses réseaux. L’objectif du projet Saint Malo consiste à relier en fibre les équipements réseau de l’opérateur (antennes mobile et NRO) et de pouvoir proposer des offres fixe THD aux entreprises.

Bouygues Télécom indique qu’il est en négociation avec un partenaire pour déployer l’infrastructure, la commercialiser et en gérer l’exploitation. Cela dans le cadre d’une coentreprise dont l’opérateur sera actionnaire minoritaire. Un contrat de service long terme sera alors conclu entre l’opérateur et la coentreprise.

Le projet Astérix, pour connecter des foyers dans les villes moyennes

Ce projet, d’1 milliard d’euros également, a pour but d’accélérer le déploiement FTTH de l’opérateur en Zones Moyennement Denses. Une coentreprise, dont Bouygues Télécom sera actionnaire minoritaire, achètera à Orange les prises FTTH par tranches de 5% de lignes construites sur une zone, au fur et à mesure de la croissance du nombre de clients.

L’opérateur aura alors accès à ces infrastructures, via un contrat de prestations de services à long terme avec la coentreprise. Il cèdera à cette dernière les contrats de co-investissement existants, et la coentreprise achètera à Orange les prises FTTH, aujourd’hui louées par Bouygues Télécom.

Un partenaire va être choisi dans le cadre d’un appel d’offres qui est actuellement en cours.

Postez un commentaire