Tests d'éligibilité à la Fibre
Eligibilité SFR TESTER
Eligibilité SFR TESTER
Eligibilité Fibre Bouygues TESTER
Eligibilité FTTH Free TESTER
Eligibilité RED SFR TESTER
Eligibilité Fibre Sosh TESTER
Fibre optique
Le 29 janvier 2019 - Postez un commentaire

Le secteur de la fibre optique dope le marché français de l’emploi avec près de 12 000 recrutements à venir sur les trois prochaines années. Et d’ici 2022, ce chantier devrait représenter près de 40 000 emplois nécessaires pour assurer le déploiement et la maintenance des nouvelles infrastructures instaurées dans le cadre du Plan France Très Haut Débit.

Fibre : Un  secteur créateur d’emplois

Le chantier de la fibre optique lancé en France en février 2013 avec le Plan France Très Haut Débit a pour objectif de couvrir l’ensemble du territoire en très haut débit d’ici 2022. Pour atteindre cet objectif, des investissements importants sont réalisés pour déployer les infrastructures nécessaires au THD avec un montant total d’investissements de 20 milliards d’euros en dix ans dont 3,3 milliards d’euros de l’État.

Ce gros chantier est aussi synonyme en France de création d’emplois. En effet, d’après les chiffres de l’Observatoire 2017 des entreprises intervenant dans les réseaux d’initiative publique (FIRIP), cela correspond à 40 000 personnes à former sur l’ensemble du territoire à l’horizon 2020, dont près de 28 000 emplois en 2022 sur les réseaux d’initiative publique (RIP).

Pour faire face à cette demande, plusieurs initiatives sont conduites pour renforcer l’offre de formation aux métiers de la fibre optique avec notamment l’ouverture de centres de formation par plusieurs chambres de commerce et d’industrie. Malgré ces dispositifs mis en place dans le domaine, les entreprises qui recrutent dans ce secteur misent également sur la formation en interne pour faire face à cette demande accrue.

De plus, le secteur du Très Haut Débit est d’autant plus moteur pour le marché de l’emploi en France car il s’appuie sur la filière industrielle française. Cette technologie de pointe est en effet fabriquée dans 3 usines françaises. La France est d’ailleurs le premier producteur de fibre optique européen à hauteur de 50%.

Quels sont les métiers dans ce secteur ?

Le chantier de la fibre optique mobilise de nombreux acteurs sur le marché, ce secteur regroupe donc de nombreux métiers. La premier domaine d’activité se porte sur la négociation. Cette partie se charge d’obtenir les autorisations des syndics nécessaires à l’implantation de la fibre dans les immeubles et l’engagement des travaux.

Dans le secteur du Très Haut Débit, on trouve aussi les études réalisées par les cabinets de conseil et bureaux d’étude. Cette partie qui élabore les études d’ingénierie des réseaux regroupe des métiers tels que des chargés d’études fibre optique, des dessinateurs-projecteurs ou encore des chargés d’affaires.

Autre famille de métiers dans le secteur de la fibre, les entreprises de génies-civil qui vont réaliser les poses de fourreaux et de chambres. Et pour continuer dans le déploiement de cette technologie, le secteur qui mobile un nombre conséquent d’emplois est celui des installateurs et des techniciens avec des poseurs, des tireurs de fibre, des soudeurs optique, mais aussi des techniciens de raccordement ou encore des responsables de chantier.

D’autres métiers sont également indispensables chez les opérateurs qui exploitent et commercialisent cette technologie afin notamment d’assurer le raccordement final chez l’abonné ou encore la maintenance.

Le secteur de la fibre en pleine expansion est donc actuellement en recherche de ses nouveaux talents. Et afin de respecter les calendriers de déploiements prévus, ce domaine fait place aux jeunes candidats, mais aussi à la reconversion professionnelle.

Postez un commentaire