Le 4 avril 2018 - Postez un commentaire

L’Arcep a identifié des risques liés à la cohérence des déploiements de la fibre optique FttH dans le territoire français.

Tous les acteurs privés et publics concernés par l’aménagement numérique en France sont appelés pour contribuer à un projet de recommandation proposé par l’Arcep.

Les 3 risques identifiés par l’Arcep

Le 30 mars dernier, l’Arcep a communiqué trois risques dans la cohérence des déploiements du réseau fibre optique en France qui sont les suivants.

  • Des risques de préemption de territoires par des opérateurs d’infrastructure
  • Des projets de superpositions inefficaces de réseaux
  • Des risques d’écrémage

Chacun de ces risques correspond à des pratiques des opérateurs français que l’autorité (Arcep) estime comme étant inefficaces pour la cohérence des déploiements du FttH.

Appel sur un projet de recommandation

Dans le communiqué du 30 mars 2018, l’Arcep met aussi en œuvre un projet de recommandation ayant comme objectif d’améliorer le déploiement de la fibre optique en France. Tous les acteurs de l’aménagement numérique du territoire sont invités à se prononcer jusqu’au 15 mai 2018. Une table ronde sera dédiée à ce projet de recommandation lors du GRACO technique de printemps qui se tiendra le 4 avril 2018.

Postez un commentaire